L’ancien village Zriba d’origine berbère, est situé à environ trois kilomètres au sud de Hammam Zriba qui est une ville rattachée administrativement au gouvernorat de Zaghouan, située à environ 60 kilomètres au sud de Tunis.

Le village berbère Zriba Construit entre deux pics rocheux,  ce somptueux village berbère, désormais en ruines  et situé entre deux montagnes, et offrant une vue imprenable sur le deuxième plus haut sommet de la Tunisie « Jebel Zaghouan », était le lieu de résidence des ancêtres des habitants actuels du village de Zriba.

En laissant le nouveau village de Zriba à ses activités thermales, on s’achemine vers le vieux village. L’exploitation des mines de fluorine toutes proches ont laissé des monticules que le temps à calcifié, ces hauts talus blancs figés face au ciel ouvre la route vers le sommet. Le paysage dantesque se découpe dans un univers de rocaille. Le village abandonné, où seules deux familles vivent encore, est encore bien conservé. L’architecture traditionnelle dispose de manière ingénieuse les pierres qui constituent les toits en voûte afin qu’ils résistent au mieux aux intempéries. En aval du vieux village, un ruisseau a creusé une gorge profonde qui achève de donner aux lieux un air sauvage. Les mines ne sont plus en fonction et la plupart des tunnels ont été fermés, cependant, un petit tour du côté du grand tunnel encore accessible est une expérience inoubliable.

Des aqueducs construits par les romains pour permettre l’acheminement de l’eau à l’époque, longent toute la route. Le village berbère Zriba garde une certaine âme, qui n’est pas sans nous rappeler cette civilisation du grand Massinissa. Le seul monument blanc et bien restauré, est celui du saint : Sidi Abdelkader, gardé par Si Ali.

En s’éloignant du village berbère Zriba, les plaines verdoyantes sont ornées de pierres et de rochers riches en fer. Sur certaines pierres, la nature a fait des dessins, proches de ceux des hommes préhistoriques : de véritables œuvres d’art !