La légende rapporte que trois frères, venus du Maroc, ont fait leur trois pitons rocheux et y fondèrent chacun un village. En effet, « Zriba », « Takrouna » et « Jeradou » ont un singulier air de famille architecture et traditions communes lient ces trois villages.

Leur rôle défensif est indubitable d’autant que cette zone est une porte d’accès au territoire facile à franchir pour qui vient de la mer et cherche à aller à l’intérieur des terres. Beaucoup prêtent à ces origines communes l’entente qui a lié « Zriba », « Takrouna » et « Jeradou » dans leur tactique défensive mais aussi dans leur production traditionnelle de savon vert et d’objets en alfa.

Le village de Jradou appartient au gouvernorat de Zaghouan. C’est un autre village berbère distant de Takrouna environ 30 minutes. Pour y arriver nous passons par quelques villages tels que le village de zriba, hammam jdidi, hammam bent jdidi qui sont tous des stations thermales. Le nom de ce village « Jradou » est relatif au nom d’un ancien colon romain nommé « Gerald deus ». Après la fin de son carrière, comme récompensassions, l’Empire romain lui a offert un domaine (champ à cultiver).

Le Village berbère Jeradou est plus surpeuplé, plus civilisé et plus moderne que Takrouna. Il est très rare de trouver une maison berbère tel est le cas de ces petites maisons car la nouvelle tendance de construction se fait en béton armée en plus les frais de restauration de ces maisons sont très coûteuses par rapport au faibles revenus de la population locale.

Le Village Jeradou est une petite citadelle accrochée au sommet d’un promontoire rocheux. C’est un lieu pittoresque qui vit d’agriculture et de transformation de l’alfa. La place centrale, aussi grande qu’un mouchoir de poche, concentre toute l’activité du village. A deux kilomètres de là ; entre pins et oliviers, un gîte rural propose une immersion dans la nature et les traditions locales.