Le vieux port de Bizerte constitue le cœur de l’ancienne ville de Bizerte avec son petit bassin entouré de maisons blanches, ses cafés et ses grosses barques aux couleurs vives.

De la vieille ville de Bizerte , la médina, on débouche sur le vieux port, l’un des lieux les plus charmants de la ville, et l’un des plus beaux de Tunisie selon certains. Le bassin contient de vieux bateaux colorés, les quais accueillent des marchands, boutiques de petits bijoux, cafés remplis d’hommes fumant la chicha. Un lieu très agréable et animé. La place Slahedine Bouchoucha est agrémentée d’une fontaine XVIIe, puis s’élèvent les murs de la kasbah : le côté nord du canal est défendu par cette ancienne forteresse, l’imposante sentinelle de l’entrée du port . A l’extrémité nord de l’avenue Habib Bougafta, on débouche sur le canal qui relie la mer au port. Sur cette rive, l’entrée est protégée par le fortin el-Hanni, ou ksiba, une petite forteresse arrondie, dotée d’une tour rectangulaire, réaménagé à différentes reprises par les différents occupants de la ville. La terrasse sur le toit où il est possible de se rafraichir offre un joli point de vue.

Le vieux port est l’endroit le plus charmant de Bizerte. Le quai s’étire en arc de cercle le long des remparts terre de Sienne de la casbah et des basses maisons blanches. Une modeste embarcation peinte en rouge et vert fend l’eau calme, un pêcheur débarque son poisson pour le marché tout proche, un autre lève l’ancre… Bizerte présente le spectacle familier d’un petit port de pêche provençal ou espagnol qui aurait troqué son clocher pour un minaret. Le vieux port de Bizerte, s’anime particulièrement en fin de journée, à l’heure où les terrasses des bistrots envahissent les quais. Les autorités ont eu l’heureuse idée de paver les quais à neuf et de ravaler quelques façades pour redonner du lustre à ce petit port croquignolet. Ce monument abrite désormais un musée océanographique à l’intérêt limité.


Retour à Bizerte