Thuburbo Majus est un site archéologique situé au nord de la Tunisie, c’est un cité romaine située à El Fahs dans le gouvernorat de Zaghouan à 60 km de Tunis. C’est le troisieme plus grand site archeologique de la region de Tunis, Utique et Carthage. Ses édifices imposants comme ses mosaiques qui furent  pour la plupars transportées au musée du Bardot a Tunis témoignent de l’importance de cet metropole provinciale d’origine berbere dont l’epoque de la fondation est inconnue.

La ville de Thuburbo Majus, existait avant l’arrivée des romains, elle était avant berbère puis carthaginoise. Pendant l’époque romaine, cette cité a connu une prospérité surtout en 128 quand elle reçut  le statut de municipe suite à la visite de l’empereur Hadrien.  Thuburbo Majus,  connut un déclin au milieu du IIIe siècle avant une brillante renaissance au IVe siècle, la conduisant jusqu’à se proclamer Respublica Felix Thuburbo Majus. L’invasion vandale, au milieu du Ve siècle, mit fin à la prospérité de la ville et la ramena au rang d’une bourgade qui ne tarda pas, après la conquête arabe, à être désertée.

Thuburbo Majus , Totalement abandonnée durant la periode byzantine, elle fut redécouverte qu’en 1857 par Charles Tissot et ses ruines ne furent mise a jour et restaurées qu’a partir de 1912 grace au travaux de fouilles de A. Merlin et de L.Poinssot. Le site est assez étendu, environ 40 hectares. Partiellement fouillé, il est «capitonné» de nombreux édifices, monumentaux pour la plupart, tel le capitole, avec ses 6 colonnes en façade et deux en retour hautes de 8,50m et de 0,85cm de diamètre ; ou le temple de la Paix et celui de Mercure, le temple de Caelestis, patronne de la cité, celui de Cérès, transformé en basilique au IVe siècle, les thermes d’été et ceux d’hiver, sans compter le marché, le quartier résidentiel…