Skifa El Kahla (appelée aussi Bab Zouila) : énorme porte fortifiée datant à l’origine du xe siècle (élevée entre 916 et 921) puis restaurée au xvie siècle, constitue encore l’un des points d’accès au centre historique de la ville de Mahdia et l’un des rares vestiges des anciens remparts de la ville, située en plein centre de l’ancienne citadelle.

L’unique vestige des anciennes murailles, la Skifa, est intégré au système de remparts reconstruits par les Turcs à la fin du XVIe siècle. Porte de la ville fortifiée, la Skifa el Kahla était la tour principale de la deuxième ligne de défense pour barrer l’accès de la ville par voie de terre. Deux parties composent l’édifice, un fortin de 18 m restauré fin XIXe et un vestibule voûté qui le prolonge et qui servait de défense, mais aussi de passage commercial une fois par semaine durant le souk. Aujourd’hui, des stands artisanaux animent le passage certains jours, avant et après le coucher du soleil.

La fameuse Skifa El Kahla  constitue le marché hebdomadaire (le Vendredi), la Skifa El Kahla se transforme en une véritable caverne d’Ali Baba, digne des Mille et une nuits, car on y trouve des brodeuses et des couturière qui exposent pour la vente, de très beaux costumes traditionnels, en étalent soierie et dorures, et un véritable marché d’or en bijoux s’y pratique. A ce propos, le costume traditionnel féminin de Mahdia est considéré sans conteste, le plus riche (en terme de valeur) de la Tunisie, tant l’éclat de la soie aux couleurs vives le dispute aux broderies de fil en or.

Mahdia était dotée également de fortifications maritimes, des petits remparts jalonnés de plus d’une centaine de tours de garde. La porte maritime était fermée grâce à une chaîne en fer tendue entre deux  saillants, et reliait la passe à la mer.

Retour à Mahdia