Pupput est une cité antique dont l’emplacement se situe à environ trois kilomètres au nord-ouest de la médina de Hammamet et qui est aujourd’hui submergée par la zone touristique aménagée sur la majeure partie du site archéologique.

Le site est une colonie romaine correspondant à un ensemble de sites archéologiques tunisiens situés sur la côte, dans le sud de l’agglomération d’Hammamet.Voisine de Neapolis, dont elle avait probablement été une cité satellite, Pupput a été mentionnée pour la première fois en 168 après avoir été érigée en municipe dirigé par un conseil d’élus. Le site archéologique de Pupput représente un étrange trait d’union entre le passé lointain de Hammamet et son présent. Les vestiges découvert lors des premières fouilles fin XIXe l’ont été dans Hammamet Sud. A l’époque où les Romains occupaient terres du cap Bon, Pupput se développa suffisamment pour accéder rapidement au rang de colonie romaine au IIe siècle de notre ère, et cette prospérité lui vaut d’être doté de monuments propres à la domination romaine.

Au Moyen-Age, la ville a été défendue par une citadelle byzantine. Après la conquête arabe, la ville prit le nom de Qasr Zaïd avant d’être, en 1303, prise et ravagée par des pirates catalans, ce qui sonna définitivement le glas de la cité sur les ruines de laquelle se sont installés les charbonniers de la ville de Hammamet.

Des « fouilles de sauvetage » entreprises par les archéologues à l’occasion de découvertes fortuites effectuées à la faveur de travaux de terrassement ont permis de mettre au jour et de sauver une partie de la nécropole et un grand quartier résidentiel comportant des maisons, un complexe thermal et des installations hydrauliques. Ces fouilles ont fourni un mobilier funéraire et des éléments de décoration architecturale, en particulier, des pavements de mosaïque qui révèlent un bel art de vivre.


Retour à Hammamet