A une centaine de kilomètres au sud de Tunis se situe le site archéologique de Sidi Khelifa à proximité de Bouficha et rattaché au gouvernorat de Sousse. Bourg rural, Sidi Khelifa est implantée autour du mausolée du saint patron éponyme qui l’a fondé au XIXe siècle. Au milieu des années 80, ce village a fait l’objet d’une expérience originale en subissant une extension selon les techniques architecturales ancestrales et exclusivement  avec les matériaux locaux.

Ce paradis caché, découvert en 2003, jouxte un site antique d’origine romaine  appelé Pheradi Majus dont l’existence remonte au IIe et IIIe siècle. Grâce à un texte latin, le nom de la ville a été identifié. Il s’agit d’une dédicace à Neptune Auguste pour le salut de l’empereur romain Antoin le Pieux signée par un notable local du nom de Marcus Barigbalus Pheraditanus Majus. Avant d’être abandonnée vers le XIIe siècle, la cité de Pheradi Majus a devenu municipe sous Marc Aurèle, puis colonie romaine.

Le site archéologique de Sidi Khelifa possède, particulièrement, la porte triomphale donnant accès au forum bordé de locaux commerciaux, d’un nymphée, d’un temple capitolin, de thermes, etc. Quand on est en haut, la belle vue sur la mer et l’environnement est extraordinaire. Au sommet de la colline boisée surplombant le site, on trouve les parois d’un temple dédié à Vénus. A l’époque byzantine, ce temple est transformé en forteresse.

Entre la fin du IIe siècle et le début du IIIe siècle, les monuments les plus importants du site archéologique de Pheradi Majus on été édifiés. On note à ce propos :

  • Le Complexe religieux : A une distance de 300m du forum dans la forêt, ce monument est composé de plusieurs temples construits avec de grands blocs de pierres. Il n’a conservé que des soubassements comprenant deux étages de chambres et de caveaux. Totalement disparu, l’étage supérieur a été éclairé par trois fenêtres qui regardaient la mer.

  • Les thermes : Dégagés en 1972, le plan des thermes est très simple, l’accès se fait par l’Ouest. Les thermes couvrent une superficie d’environ 500m2. Ils comportent un vestibule, des latrines semi-circulaires, une grande salle couverte de mosaïques, un frigidarium pavé de mosaïques avec un bassin en abside, un tepidarium où se trouvent un bassin rectangulaire et un caldarium avec deux absides.

  • Le forum : Entouré de portiques sur les trois côtés, le forum possède une porte sous la forme d’un arc qui repose sur deux pieds-droits flanqués de deux niches pour abriter des statues de divinités.

  • Le nymphée : Signalé par une belle arcade munie de cinq arcs abritant cinq bassins, le nymphée comporte une source jaillissante du fond de l’un des bassins. Le plus grand bassin permet l’évacuation des eaux vers d’autres bâtiments tels que les citernes et les termes.

  • Le marché : Il s’agit d’un rectangle irrégulier avec une cour entourée d’un portique dallé. Les boutiques sont de petites tailles et de dimensions inégales.