La montagne de Zaghouan regorge de plusieurs lieux de cultes tel que la zâwiya de Sîdî Bou-Gabrîne, le lieu de culte le plus emblématique à Djebel Zaghouan. Au cœur de ce montagne située sur une plate-forme de 690m d’altitude et plus précisément entre deux collines : Kef el Orma (979m) à l’est et Kef el Blidah (715m) à l’ouest, se détache à l’horizon la silhouette de la zâwiya de Sîdî Bou-Gabrîne, un monument religieux qui s’installe en altitude, perché à mi flanc de cette montagne sacré.

Ce monument pose des questions de point de vue de son emplacement ainsi que de son importance dans un contexte de sainteté. L’importance de ce monument se manifeste aussi par la présence d’une inscription de l’époque moderne. Le monument est un ensemble de pièces juxtaposées et attenantes. Il s’étale sur une superficie de près de 900 m², et se compose d’une salle funéraire centrale et rectangulaire, qui abrite l’espace de culte, des cours et des dépendances qui entourent l’espace cultuel.
A l’extérieur, le monument est entouré d’une dizaine d’arbres et il donne sur une esplanade aménagée du côté sud-est, à un niveau plus bas, par des petits barrages en pierres sèches qui servent à maintenir le sol. A quelques mètres, à l’est, une citerne de forme oblongue et une petite pièce de forme rectangulaire abritant un puits complètent le paysage.

La salle funéraire est le corps principal de l’édifice. C’est pratiquement la plus ancienne pièce de la zâwiya. Elle occupe une place centrale dans le monument. D’une superficie d’environ 475 m², cette pièce est établie sur un plan rectangulaire. La salle est couverte de deux voûtes en berceau qui reposent sur deux arcs de décharge. Cette arcature divise la salle en deux travées parallèles à la qibla, elle repose sur de gros piliers épais qui séparent l’espace en deux parties égales. La première partie définit un espace réservé au culte et la seconde, un espace consacré aux visiteurs. Le mur de la qibla (sud-est) reçoit un mihrâb de 90 cm de profondeur et de 1.65 m de hauteur. Il s’agit d’une simple niche arquée aménagée au milieu du mur dont le sommet présente un arc en plein cintre. Le sol de la salle est revêtu de carreaux en terre cuite.