Le djebel Zaghouan est une montagne située dans la partie nord-est de la dorsale tunisienne, sur un espace de neuf kilomètres de long et trois de large. Elle culmine à 1 295 mètres au sommet du Ras El Gassâa. À une cinquantaine de kilomètres de Tunis, la ville de Zaghouan se situe en contrebas de son versant septentrional.
Cette randonnée Ain Mzigh Zaghouan fait partie des circuits de randonnées les plus difficile dans la région de Djebel Zaghouan sur des sentiers très escarpés, à faire avec un groupe restreint de randonneurs expérimentés (6 personnes semble un maximum).

Accès

Pour se rendre à Djebel Zaghouen, depuis Tunis : prendre la route de Zaghouan, tout simplement (c’est indiqué dès la sortie Sud de Tunis). Compter un peu moins d’une heure de route. Il est également possible de venir depuis Hammamet et Nabeul, en 1h.

Dans Zaghouan, suivre les panneaux « Temple des Eaux », depuis le rond-point du Magasin Général. Il y a environ 2 km. La route grimpe au-dessus de la ville, en passant devant la Garde Nationale puis devant le siège du gouvernorat. Après quelques zig-zag au milieu des cyprès, on arrive au niveau du Temple des Eaux puis devant l’écomusée. Poursuivre sur cette route goudronnée qui grimpe en lacets sur environ 7km jusqu’au mausolée de Sidi Bou Gabrine, départ de notre randonnée.

La randonnée commence par le mausolée de Sidi Bou Gabrine. Il est possible de s’y garer. Le site, idyllique, est situé sur un promontoire rocheux. L’altitude permet, même en plein été, de retrouver des températures moins caniculaires qu’en plaine. Un sentier assure la liaison avec le Temple de Eaux en contre-bas. Cela peut déja faire l’objet d’une rando peu difficile, à coupler avec une visite du site archéologique du Temple des Eaux, par exemple.

Pour une grande journée de randonnée, il est préférable de venir avec de l’eau en bouteille plutôt que de puiser dans les citernes du mausolée. L’ascension débute par une descente ! En effet, il faut redescendre la route goudronnée sur environ 2km. Après un grand virage à droite, prendre sur la gauche un petit chemin qui remonte. Le long de ce chemin, vous pourrez voir les ruines d’anciens bâtiments de mineurs.

A la sortie de cette légère combe, vous arrivez au niveau d’une mare (elle peut être asséchée en saison sèche). Vous y trouverez peut être des vaches sauvages en train de s’y désaltérer. En effet, comme sur d’autres massifs, des vaches et des veaux se baladent sur le djebel Zaghouan, en toute liberté.

A l’aplomb de la mare, il vous faut grimper pour arriver sur un chemin de pierre bien délimité, entouré d’églantiers (célèbre arbuste à Zaghouan pour la fabrication du Nesri, une eau de fleur qui parfume les célèbres Kaak el Warka, pâtisseries zaghouanaises) et de caroubiers. En haut de ce chemin, vous arriverez sur d’anciennes constructions de mineurs, notamment sur les piliers d’une tyrolienne surplombant le versant sud du Djebel. Un joli point de vue!

Vient alors l’ascension proprement dite. Montez à l’aplomb de la tyrolienne en direction du Grand Pic à travers les pierriers. Vous trouverez par endroit des sentes empruntées par les chèvres et les moutons. Quelques mètres d’escalade vous mèneront à un col entre deux pics qui constituent en fait le sommet du Djebel Zaghouan (le pic situé à l’Est semble être le plus haut). Ce petit col est un endroit idéal pour le pique-nique. Le sommet, à quelques mètres, offre un point de vue magistral sur la région.
Et puis c’est le temps d’aborder la descente assez périlleuse et glissante. Un maximum de concentration est donc conseillé.

Poursuivre ensuite en prenant un passage plus facile sur la droite. Ce passage était équipé d’une rampe permettant une descente plus sécurisée. Celle-ci a malheureusement disparu. Ce chemin reste cependant plus simple que l’alternative consistant à descendre directement.
Suite à ce passage qui permet de contourner certaines difficultés, vous regagnez la descente qui se transforme en un grand pierrier : amoncellement de pierres, de roches et de cailloux pas toujours aisé à franchir car assez long. Le danger est de mettre le pied sur une pierre branlante et de chuter.

Au pierrier succède une zone herbeuse puis un sous-bois où vous trouverez de nouveau une ancienne piste de mineurs. Cette piste vous mènera après une demi-heure de marche environ au mausolée de Sidi Bou Gabrine. La randonnée se termine après environ 6 à 7h de marche. Vous pourrez ensuite vous désaltérer au puits, faire la visite du mausolée ou vous reposer sur les prairies entourant le marabout avant le retour vers Tunis.
En redescendant la route goudronnée vers Zaghouan, vous pourrez peut-être assister à un magnifique coucher de soleil.

Temps du trajet
Environ 80 km soit un peu plus d’une heure depuis Tunis, en fonction de la circulation bien entendu!

Coordonnées géographiques
36°22’16.88″N
10°06’22.55″E

Difficulté : Très difficile

  • Durée : 7 heures
  • Dénivelé : 500 mètres
  • Sentier : difficile, escarpé et rocailleux.
  • Technicité: parcours long et descente difficile car pierreuse. De bonnes chaussures de rando sont indispensables. Au sommet, un vent froid peut souffler : prévoir des vêtements adaptés

Liste des randonnées