Une nature généreuse, des paysages montagneux et verdoyants : Tabarka et Aïn Drahem c’est vraiment le paradis sur terre , c’est une destination à part en Tunisie.

Évoquer la côte du Corail, c’est évoquer quelque 300 kilomètres de côtes où une succession de criques sauvages se découpe tout au long d’un arrière-pays de montagnes et de forêts. La Tunisie du Nord, à l’opposé des espaces sahariens, est un vert pays d’oueds et de lacs, de plaines agricoles et de paysages boisés. Là, à l’extrême ouest du littoral, se niche Tabarka, l’arrière-pays de Tabarka est le domaine d’une dense forêt où les bouleaux, trembles, aulnes et saules le disputent à l’arbre roi qu’est ici le chêne-liège. Cette forêt est, avec la garrigue qui la prolonge vers l’est, un paradis pour les chasseurs. Dans cet environnement naturel privilégié,à 800m d’altitude, se trouve un joli village aux toits rouges : Aïn Drahem, dont le nom signifie « source d’argent ». Un site particulièrement apprécié pour son calme et son climat, et qui offre un choix d’établissements hôteliers d’excellente qualité.

Tandis que Tabarka offre la splendeur de sa côte rocheuse ourlée de longues plages dorées, Aïn Drahem est une invitation à découvrir l’immense forêt qui couvre le massif de Khroumirie. Village aux toits rouges, calme et authentique, c’est un point de départ idéal pour des promenades et randonnées. C’est aussi un lieu de séjour exceptionnel pour une détente absolue dans un environnement vivifiant. Un paysage naturel exceptionnel tire son charme de sa nature verdoyante. Un circuit magnifique avec des paysages pittoresques entre le village de Aïn Draham et la forêt de Beni Mtir dense de chêne liège.

 


Retour à Aïn Draham