Le musée national de Carthage est un musée archéologique situé sur la colline de Byrsa au cœur de la ville de Carthage en Tunisie. C’est l’un des deux principaux musées archéologiques de Tunisie avec le musée national du Bardo.

Un emplacement symbolique, où l’ancienne cité punique fût bâtie. On profite au passage du point de vue sur les environs. C’est le plus ancien musée tunisien puisqu’il fût créé en 1875 : il sert de témoin des importantes et nombreuses découvertes archéologiques qui ont été faite sur le site de Carthage. On redécouvre ainsi l’histoire mouvementée de cette cité qui fût le centre d’une riche civilisation. Aménagé au début du siècle dernier au rez-de chaussée d’un scolasticat de religieux catholiques, accolé à la basilique Saint Louis érigée à la fin du XIXe siècle à l’emplacement de l’acropole de Carthage, ce musée abrite la plus importante collection d’objets provenant du site de Carthage et couvrant les périodes phénico-punique, romano-africaine et arabo-musulmane.

Une section se consacre à l’époque punique, une autre à la période romaine de la ville, une dernière enfin à la période chrétienne. Stèles et sarcophages sculptés, céramiques, statues, masques, objets de la vie quotidienne en tout genre, pièces de monnaies de tout le pourtour méditerranéen. Une partie de l’exposition se concentre sur la destruction de Carthage par les romains au terme de la troisième guerre punique, en 146 av. J.C.. une meilleure exposition de collections qui ne cessaient de s’enrichir et pour élargir la visite aux techniques de mise en valeur des objets de leur conservation et de leur restauration. Ce musée est actuellement en pleine restructuration entreprise dans le cadre de l’aménagement du parc archéologique de Carthage et destiné à en faire un établissement majeur dans le panorama muséographique d’Afrique du nord.

Le billet d’entrée permet l’accès aux autres sites archéologiques de Carthage (valable une journée). Sites : Amphithéâtre, Villas romaines, Théâtre romain, Musée paléochrétien, Musée de Carthage, Tophet de Salambô, Thermes d’Antonin.