Pour ceux qui ne la connaissent pas, La délégation d’Ain Drahem, est la plus importante zone montagneuse et forestière de la Tunisie, qui offre une biodiversité très généreuses et des ressources hydriques. Avec sa végétation luxuriante et ses reliefs majestueux, réserve à lui seul des émotions inoubliables. On pourra se donner de nombreux buts d’excursion dans les environs ; on pourra aussi consacrer une excursion plus longue à la visite de quelques grands lieux touristiques de la Tunisie du nord.

Un autre relief bien méconnu des visiteurs se cache à travers les collines de la chaîne Khemir, à savoir les plaines de Tebainia. Ainsi qu’une zone de quinze milles Ha , se démarque de toute la région par son micro climat ainsi que par la fertilité propice à l’exploitation agricole à forte valeur économique et à grande échelle.

Les caractéristiques biologiques de la terre étudiée permettent le développement d’oliviers, d’arbustes de tout genre, de cultures céréalières et sans oublier l’élevage. Une autre caractéristique, concernant la biodiversité générationnelle qui est réduite la seule classe du quatrième âge et c’est la coutume de la population locale en subissant les pires catastrophes politiques de l’histoire postcoloniale de la Tunisie.

Dans cette région, les représentants de la société civile locale ont aussitôt présenté une étude de projet socio-économique, qui l’a communiqué aux autorités locales et à certain députés et ministre, un projet établi dans un élan de développement durable. Il prévoit d’exploiter vers les cinq milles ha de l’ensemble de quinze milles ha cités, répartis à leur fois sur des lotissements agricoles de dix ha chacun, et des plantations d’une grande valeur ont été ajoutée comme les pistachiers, les Châtaignes et les cerisiers qui peuvent voir le jour dans le cadre gestion d’exploitation ou aussi de contrats de location au profit de huit cent jeunes diplômés de la même région tout en assurant  plus de douze milles emplois saisonniers et permanents.


Retour à Aïn Drahem