Parmi les différents centres d’intérêt, La médina de Sousse est une médina tunisienne, cœur historique de Sousse, inscrite depuis 1988 au patrimoine mondial de l’Unesco. Enveloppée dans ses remparts, la médina aux parfums d’oranger et de jasmin a gardé un cachet authentique, elle renferme des monuments de grande importance.

La ville Sousse est considérée comme un exemple typique des villes des premiers siècles de l’islam au Maghreb. Elle conserve ainsi sakasbah et ses remparts mais également sa Grande mosquée, son ribat et la mosquée Bu Ftata, un édifice militaire et religieux. Sur la tour de Khalef se trouve aussi un phare depuis 1890. C’est en tout état de cause une grande chance de pouvoir encore admirer les monuments de la médina de Sousse. Après avoir subi entre autres les représailles romaines, le siège des Normands, des Espagnols et des Français et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, c’est en effet une chance que ces édifices soient encore debout ! Il faut cependant ajouter qu’ils ont fait l’objet de solides restaurations.

La médina de Sousse constitue un exemple éminent de l’architecture arabo-musulmane et méditerranéenne qui reflète un mode de vie traditionnel particulier , l’emplacement de la principale mosquée est l’un des éléments qui la distinguent, en effet elle n’est pas située au centre de la ville. Comme le ribat, la ville était chargée de protéger le bassin artificiel de l’arsenal, et c’est pour cette raison qu’elle possède une allure militaire.

Le ribat de Médina de sousse est le plus bel édifice de la ville qui date du VIIIème siècle. Citadelle fortifiée, le ribat avait à la fois un rôle défensif (contre les invasions des chrétiens) et religieux. De l’autre côté de la rue, la Grande Mosquée construite en 850 a elle aussi un aspect de forteresse.

Dirigez-vous ensuite vers la rue d’Angleterre pour trouver l’entrée des souks. Mis à part les étales de tissu, les souks n’offrent guère que des babioles « souvenirs » pour touristes. Cependant, les ruelles tortueuses et la partie couverte de certains souks constituent une promenade pleine de charme.

Enfin, de la forteresse de la kasbah, il ne reste aujourd’hui que la Tour de Khalef. Erigée au plus haut point du mur d’enceinte, elle était à l’origine une tour à signaux. Elle fut plus tard transformée en phare.

La médina de Sousse se différence de la médina de Tunis essentiellement par une architecture beaucoup plus austère et pour cause: Celle-ci avait essentiellement une vocation défensive.


Retour à Sousse