La construction de l’édifice a commencé durant la seconde moitié du 14ème siècle et remonte à un Savant Kairouanais El Jedidi « qui est décédé lors de son pèlerinage à la Mecque en 1384 » pour y dispenser l’enseignement des sciences de la religion. A sa mort en 1384 après Jésus CHRIST, son disciple Abou Samir Abid EL GHARIANI de ‘’Jebel Gharian’’ de son vrai nom « Sayh Abou Adballah Mohamed Ben Abdallah Ben Abdelaziz Soui ». Poursuit son œuvre et enseigna le coran pendant 20 ans jusqu’à sa mort, y fut inhumé en 1402 après Jésus Christ. Le mausolée fut complètement restauré en 1970 et devient le siège de l’Association de sauvegarde de la ville de Kairouan.

Datant du 14ème siècle, cet édifice présente d’intéressantes sculptures en bois et en stuc et abrite aujourd’hui l’inscription régionale du Centre-Ouest de l’Institut national du patrimoine.

Ce monument situé au cœur de la ville de Kairouan, se présente sous forme de trois ensembles d’édifices :

  • Le Mausolée lui-même abritant le tombeau de Sidi Abid dans la plus pièce de ce monument et dont les murs ont été revêtus de beaux carreaux de faïence, de panneaux de stuc sculpté dont le plafond est en bois ouvragé et peint.
  • L’Oratoire et la cour dallée de marbre figurant des motifs géométriques et flanquée de deux étages de galeries.
  • La Médersa : une école coranique où était dispensé un enseignement religieux à des étudiants qui résidaient sur place, là se situe également la salle d’ablutions rituelles.

Le bâtiment de plan irrégulier est constitué d’un rez-de-chaussée et d’un étage ; il comprend trois cours, l’accès se fait par l’intermédiaire d’une porte reposant sur deux colonnes qui ouvre sur un vestibule coudé couvert d’un joli plafond en bois à degrés orné de motifs géométriques et floraux de style hispano-maghrébin.

Ce vestibule conduit à une cour carrée, entourée de quatre portiques aux arcs bicolores et aux murs décorés de faïences émaillées et surmontés de panneaux de plâtre sculpté. Cette cour présente un pavement daté du 17ème siècle elle est réalisée en marbre blanc et noir. La toiture pyramidale du mausolée est couverte de tuiles vertes.

Le portique sud-est précède la salle de prière fermée par une porte en bois à deux vantaux datant également du 17ème siècle, la salle de plan sous forme rectangulaire comporte trois travée et trois nefs disposées parallèlement au mur de la Qibla. Ce dernier abrite en son centre le Mihrab dont la niche est coiffée d’une voûte et ornée d’un arc brisé à claveaux en marbre.

Et pour le portique nord-est il ouvre l’accès du mausolée qui abrite la tombe de ‘’Sidi Abid EL GHARIANI’’ ainsi que celle du souverain Hafside ‘’Abou Abdallah Mohamed Al-Hassan’’. Les murs sont tapissés de céramiques surmontées de panneaux de plâtre ciselé tandis que le plafond à degrés est réalisé en bois peint bien orné de motifs présentant une ressemblance avec le décor des plafonds marocains. La cours principale communique également avec deux autres patios de moindres dimensions qui sans doute ont été ajoutés lors de l’agrandissement de l’édifice.

 


Listes des Monuments