La Tunisie est un pays qui est aussi riche de sa nature et ses paysages que de son patrimoine historique et culturel authentique et préservé, malgré sa petite superficie. Ce pays fut depuis toujours marqué par les différentes civilisations qui se sont succédé sur son territoire, ce qui lui a permis de se distinguer d’une diversité culturelle impressionnante et d’un  riche patrimoine historique qui met en valeur les empreintes des civilisations ancestrales.

Voici donc les sites de patrimoine national de l’Unesco de la Tunisie, repartis entre 7 gouvernorats de la Tunisie.

L’amphithéâtre d’El Jem :

Classé en 1979 parmi les sites du patrimoine mondial et capable d’accueillir 35.000 spectateurs,  l’amphithéâtre romain d’El Jem est considéré comme étant l’un des plus grands colisées de l’Afrique du nord. Cet amphithéâtre grandiose est situé au gouvernorat d’el Mahdia, fut construit en IIIème siècle, incarnant la gloire de l’Empire romain.

Le site archéologique de Carthage :

Le site archéologique de Carthage est classé parmi les sites de patrimoine mondial depuis 1979 et abrite l’incontournable cathédrale de Saint Louis. Dispersées dans la ville de Carthage du gouvernorat de Tunis, les ruines du site archéologique de Carthage font preuve d’une civilisation grandiose qui a pu imposer son existence depuis le IXème siècle avant Jésus Christ jusqu’à nos jours.

La Médina de Tunis :

Fondée en 689 autour de la mosquée de Zitouna et Inscrite depuis 1979 au patrimoine mondial de l’UNESCO,  la Médina de Tunis a connu un essor inégalé sous le règne des Almohades et des Hafsides (du XIIe au XVIe siècle) et s’est vite développée pour devenir l’une des villes les plus importantes du monde islamique. La Médina de Tunis compte plus que 700 monuments incontournables, dont des palais, des mosquées et des mausolées préservés jusqu’à nos jours.

Le Parc National de l’Ichkeul :

Couvrant une superficie totale 12600 hectares et comptant plus que 180 espèces d’oiseaux dont certains sont rares et menacés de disparition, le parc national d’Ichkeul est l’un des parcs les plus connus en Tunisie et même en Afrique du nord. Le parc national de l’Ichkeul était une réserve de chasse au 18ème siècle avant d’être inscrit parmi les sites de patrimoine mondial naturel de l’UNESCO en 1980 en tant que site naturel.

Kairouan:

L’ancienne capitale Aghlabide et l’une des plus importantes villes islamiques, Kairouan est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988. Réputé par sa médina, son riche patrimoine architectural et ses mosquées grandioses, Kairouan est arrivée à maintenir son positionnement comme étant la première ville sainte du Maghreb.

Cité punique de Kerkouane et sa nécropole :

Kerkouane abrite une cité et une nécropole datant de l’ère phénicienne. La cité punique de Kerkouane est inscrite parmi les sites du patrimoine mondial depuis 1986, située à l’extrémité du Cap Bon sur une falaise qui domine la mer, c’est en effet l’unique cité punique préservée qui n’a pas subi de modifications, reflétant ainsi l’ancienne architecture typiquement punique.

La Médina de Sousse :

Classée depuis 1988 parmi les sites de patrimoine mondial de l’Unesco, située au cœur du sahel tunisien, la Médina de Sousse symbolise l’architecture typique des anciennes villes islamiques du Maghreb.

La Médina de Sousse abrite des monuments historiques grandioses dont le ribat et la Grande Mosquée. Avec sa kasbah, ses remparts, sa médina et sa Grande Mosquée, la mosquée Bu Ftata et son ribat typique, à la fois fort et édifice religieux.

Dougga :

Située au gouvernorat de Béja au nord de la Tunisie, le site archéologique de Dougga est inscrit en 1997 sur la liste des sites de patrimoine mondial. C’est en effet la cité romaine la mieux préservée au nord de l’Afrique. Distinguée par sa taille ainsi que son emplacement, Dougga est un endroit riche en histoire et paysage qui abrite des monuments grandioses qui témoignaient les différentes civilisations qui se succédaient sur le territoire du pays, dont le Capitole, le mausolée libyco-punique, et les temples de Saturne et de Junon Caelestis.