Lumière, chaleur, couleur ocre de l’Afrique dans une alliance subtile entre Orient et Occident, bienvenue en Tunisie ! Le Grand Sud Tunisien offre au voyageur une terre de contrastes. Parmi ses villes et lieux à visiter, on vous cite :

  • médina de Tozeur et sa palmeraie, voir article Guide touristique de Tozeur
  • oasis de montagne de ChebikaMidès : Chebika est située au sud de la Tunisie, plus précisément à l’ouest du gouvernorat de Tozeur. Elle correspond sans doute à l’antique poste avancé de Ad Speculum. Située sur le limes saharien reliant Tébessa à Gafsa, pour communiquer avec les autres postes et signaler d’éventuelles incursions ennemies, les Romains y utilisaient des miroirs. L’actuel village de Chebika est construit à proximité du vieux village abandonné en 1969 à la suite d’inondations meurtrières qui ont fait plus de 400 morts en Tunisie. Le site est placé dans le croisement de deux avancées de la montagne qui s’ouvre ici vers le désert ». La trame urbaine se résume à un échiquier dont les lignes sont formées par des rues se croisant au niveau de la place du marché. Il est bon de savoir que le village a servi de décor au film Le Patient anglais.
  • canyons profonds et chaîne abrupte de l’Atlas
  • Toujane et Douiret, fiers villages berbères accrochés au Dahar : Toujane est un village berbère appartenant au gouvernorat de Gabès, au sud de la Tunisie. Il se trouve à 25 kilomètres de Matmata et à 38 kilomètres de Médenine,
  • Matmata avec ses cratères troglodytiques : voir article Matmata, Grand Sud
  • Gafsa : voir article Gafsa, Grand Sud
  • Médnine : voir article Médenine, Grand Sud
  • Oung Jmel : devenu une attraction touristique depuis plusieurs années, le site est situé entre Tozeur et Nefta, aux portes du grand désert tunisien, et entouré de plusieurs oasis. D’autant plus que les décors ayant servi à la réalisation des deux films ont été gardés sur le site formé d’un bloc rocheux découpé par l’érosion et semblable à un cou de chameau, d’où la dénomination de « Ong Jemel ».
    Une aire de repos et des infrastructures de loisirs sont également construites près du site qui attire plusieurs dizaines de milliers de touristes chaque année.
  • Chebika : c’est une oasis de montagne située au sud de la Tunisie, plus précisément à l’ouest du gouvernorat de Tozeur. Elle correspond sans doute à l’antique poste avancé de Ad Speculum. Située sur le limes saharien reliant Tébessa à Gafsa, les Romains y utilisaient des miroirs pour communiquer avec les autres postes et signaler d’éventuelles incursions ennemies. L’actuel village de Chebika est construit à proximité du vieux village abandonné en 1969 à la suite d’inondations meurtrières qui ont fait plus de 400 morts en Tunisie. Le site, écrit Jean Duvignaud, « est placé dans le croisement de deux avancées de la montagne qui s’ouvre ici vers le désert ». La trame urbaine se résume à un échiquier dont les lignes sont formées par des rues se croisant au niveau de la place du marché.
  • Tamerza : voir article Tamerza, Tozeur
  • Nefta : voir article Nefta, Grand Sud
  • Chak-Wak : Le parc de loisirs «Chak-Wak», dans la ville de Tozeur, après l’incendie qui avait ravagé, principalement, le circuit touristique. les travaux d’aménagement du circuit ont été achevés tout en gardant la plupart de ses composantes qui évoquent l’histoire de l’Homme et la naissance de l’univers, avec quelques réaménagements d’ordre esthétique.
  • Chott el Jerid drapé de mirages : voir article Chott el-Jérid, Tozeur
  • Festival du Sahara : Le Festival international du Sahara est un festival annuel organisé dans la ville tunisienne de Douz. L’événement, qui a lieu durant quatre jours à la fin du mois de décembre, attire des milliers de personnes de toute la Tunisie et d’autres pays du Maghreb.
  • Ksar-Ghilane : voir article Ksar Ghilane, Grand Sud

Pour conclure et pour avoir une petite idée sur le circuit du Grand Sud tunisien, on imagine des dunes géantes, une mer de sable toute crêtée d’or, les pas feutrés des chameaux dans le silence du Grand Erg. Le Sahara tunisien est tout cela, mais bien plus encore. C’est aussi les villages berbères perchés au sommet de collines abruptes, les surprenants Ksour ou châteaux du désert, les habitations troglodytes creusées à même la roche… Immensité et diversité caractérisent ce monde saharien ; un monde exaltant d’où l’on revient agréablement transformé. Une visite s’impose !!!