Hammamet est une ville tunisienne située au nord-est, sur la côte sud-est du cap Bon, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis. Rattachée au gouvernorat de Nabeul, elle constitue une municipalité comptant 73 236 habitants en 2014, et s’étend sur une superficie de 3 600 hectares.

Hammamet est l’une des plus importantes stations de vacances en Tunisie, est l’une des plus belles villes touristique de la Tunisie, réputée pour ses longues plages de sable fin et la beauté de la mer aux reflets turquoises. Hammamet est un véritable pôle d’attraction aussi bien pour les tunisiens que pour les touristes étrangers. Considérée comme un coin qui propage son parfum de fleurs de jasmins (fleur symbolisant la Tunisie) et d’orange. Ancien village de pêcheurs et de cultivateurs devenue moderne grâce à son infrastructure touristique de haut standing, à ses hôtels, ses bars, ses restaurants réputés, ses activités économiques, sportives, sa vie nocturne très animée et surtout ses belles plages de sable fin et dorés et ses centres de thalassothérapie. Elle est désormais la destination touristique par excellence.

Histoire

Depuis l’époque punique, la région était dejà l’une des parties les plus fertiles du domaine agricole carthaginois. Avec la domination romaine apparaît une agglomération urbaine surnommée Pupput. Sous les Romains, elle connaît un développement remarquable : de simple « vicus », elle accède au rang de colonie honoraire (Colonia Aurelia Commoda) sous le règne de l’empereur Commode entre 185 et 192.

Cité de Byzacène, la cité se trouve au carrefour de deux axes routiers : l’un reliant la côte orientale à la plaine céréalière de Thuburbo Majus et l’autre part de Carthage la capitale de la province, et longe le littoral jusqu’à la Libye (anciennement connue sous le nom de Leptis Magna). Dès lors, la cité jouit des institutions municipales et se pare des monuments caractéristiques de la cité romaine.

Au XIIIe les Arabes ont construit  un fort et une petite ville nommé Hammamet (qui signifie « Bains » ou « Colombes » selon la prononciation). Le fort est ensuite remplacé au XVe par la Casbah et la Médina. Et après durant le  XVIe, les Espagnols l’ont fortifiée avant de retomber aux mains des Turcs.La ville reste dans l’ensemble loin des invasions et des batailles.  Et avec la construction d’une voie de chemin de fer lors du protectorat français, elle prend réellement un essor et devient une station balnéaire, grâce à ses grandes plages aux sable fin et à sont climat doux.

C’est en construisant une majestueuse résidence durant les années 20, que le milliardaire roumain Georges Sébastien la fait connaitre au reste du monde. Cette résidence était  en effet le lieu de rencontres de plusieurs artistes et écrivains étrangers tels que Georges Bernanos, Paul Klee et André Gide et bien d’autres personnalités du monde de l’art. Actuellement la résidente a été transformée en un Centre culturel portant de nom de son fondateur « Dar Sébastien » dans le quelle est organisé annuellement le Festival international de Hammamet et d’autres activités culturelles.

Visites à Hammamet

Hammamet devient alors une destination prisée où se construisent de belles villas mêlant l’architecture occidentale et mauresque. Son climat doux et ensoleillé ainsi que ses longues plages le long de la mer Méditerranée en font une station balnéaire de plus en plus courue. Pour prendre le pouls des lieux, commencez par vous rendre à la Kasbah, la forteresse d’où vous pourrez contempler la baie d’Hammamet et la ville tout entière. Evidemment, le souk mérite une visite pour ses couleurs, odeurs et boutiques, mais il se cantonne à une seule artère, vous en aurez vite fait le tour. La villa Dar de George Sebastian mérite une visite. Elle date des années 1930, époque où ce milliardaire roumain y a construit une propriété dans le style mauresque moderne avec des jardins de plusieurs hectares et un parc en bord de mer. C’est grâce à cette superbe villa que ses amis artistes vont affluer pour un séjour à Hammamet, de Giacometti à Paul Klee. Puis, la jet-set du monde entier va suivre le mouvement dans les années après-guerre.

Aujourd’hui, le littoral est occupé par de nombreux hôtels d’Hammamet. La station vient de s’agrandir avec le projet Yasmina Hammamet, composé, entre autres, d’un port de plaisance et d’un parc thématique unique sur environ 5 hectares avec des attractions basées sur l’histoire tunisienne, baptisé Carthageland. Pour trouver de l’artisanat authentiquement local plutôt que des produits importés, rendez-vous dans le village de Nabeul, réputé pour ses poteries et ses céramiques. Pour le coup, vous êtes sûr de leur provenance.

Transports et déplacements à Hammamet

Pour vous déplacer autour de Hammamet, vous avez le choix entre le taxi, lignes régulières de bus et louages (taxis collectifs). Il existe aussi une ligne de chemin de fer qui vous permet de vous rendre à Tunis. Les billets sont très abordables, encore plus si vous achetez un billet aller-retour.