Tunis, capitale de la Tunisie, est située au nord du pays, sur la côte méditerranéenne. Sa situation géographique, entre la méditerranée occidentale et orientale, entre l’Afrique et l’Europe, lui confère un rôle administratif, commercial et financier de premier plan. Sa population est estimée à 1,6 million d’habitants, elle s’est multiplié avec l’apport des réfugiés musulmans et juifs fuyant l’Espagne de l’Inquisition.

Tunis, est la capitale de la Tunisie depuis 1160, ville chargée d’histoire prestigieuse, mais résolument dynamique, où le passé et le présent sont intimement mêlés. Elle a gardé l’empreinte de son passé colonial, comme en témoignent les grandes avenues haussmanniennes et le vieux centre.Tunis fut une petite ville berbère, vivant à l’ombre de Carthage, la puissante. Elle commença son essor au VIII siècle quand les Arabes en firent un comptoir commercial. Elle se développa autour de la médina . Des remparts furent construites ainsi que la citadelle de la Kasbah pour protéger la ville des envahisseurs.

La capitale tunisienne  » Tunis  » fondée alors par les Berbères, contrôlée successivement par les Phéniciens, les Romains, les Arabes, les Ottomans, les Espagnols, les Français et les Allemands, mélange de cultures anciennes et modernes garanti. La Médina avec ses charmantes mosquées dont la plus importante est la grande mosquée Ezzeitouna , palaces et ses Souks est endroit incontournable.

C’est en 1159, que Abd al-Mumin s’empare de la ville, destitue le dernier souverain khourassanide et installe à sa place un gouvernement chargé de l’administration de toute la région d’Ifriqiya.  La Kasbah construite pour l’occasion devient le siège. La conquête Almohade ouvre une nouvelle période dans l’histoire de Tunis qui jouait jusque-là un rôle de second plan derrière la capitale Kairouan puis Mahdia. La ville se trouve promue au rang de capitale de province. En 1228, le gouverneur Abû Zakariyâ Yahyâ s’empare du pouvoir et un an plus tard,  prend le titre d’Emir et fonde la dynastie des Hafsides. Avec l’avènement de cette nouvelle dynastie, la cité devient la capitale du royaume s’étendant de Tripoli à l’Est jusqu’à Fès à l’Ouest. S’ajoutent alors au nord et au sud d’importants faubourgs enserrés par une deuxième enceinte entourant la médina, la Kasbah et ces nouveaux faubourgs.

Tunis est aujourd’hui une ville moderne avec ses anciens quartiers restaurés et un centre ville rénové. Le transport y est amélioré avec l’entrée en service du métro léger, et la construction d’axes routiers larges joignant ses diverses artères. Son aéroport Tunis – Carthage est redimensionné pour recevoir un trafic de 4,5 millions de passagers/an.

Plusieurs attraits touristiques sont offert à travers la ville et ses banlieues, ses souks dans la Médina, les salles de cinéma, le théâtre municipale de Tunis, que depuis son inauguration  en 1902, diffuse la création artistique dans la cité tel que les concerts symphoniques, l’opéra, l’art dramatique, le ballet…etc.  Sur scène, plusieurs représentations sont données par de nombreux comédiens tunisiens, arabes ainsi que internationaux. N’oubliant pas le fameux amphithéâtre de Carthage, ainsi que le musée de Bardo abritant la plus grande collection de mosaïque au monde, le musée militaire national et la ville pittoresque de Sidi Bou Saïd et ses plages de sable fin…

Hôtellerie et restauration

L’offre hôtelière à Tunis s’est beaucoup modernisée et diversifiée au cours des dernières années, depuis le classique hôtel de ville jusqu’au grand hôtel luxueux d’affaires et de congrès, certains hotels disposent d’équipements techniques dernier cris et de centres de bien-être et de remise en forme performants.

Coté gastronomie, on peut trouver des restaurants à la carte de gastronomie tunisienne,orientale, italienne ou française, aussi bien que des brasseries de style parisien ou des spécialités d’Extrême-Orient. Aménagés dans de vieilles demeures de la Médina de Tunis, des restaurants raffinés proposent aux voyageurs de découvrir des spécialités tunisiennes comme le couscous, le tajine, Le Brik à l’oeuf ou le ragoût d’agneau sucré aux fruits secs.

Transport

Pour accéder aux différentes régions , on peu utiliser les moyens de déplacement qui se sont amélioré avec l’entré en service du métro léger, des taxi, du TGM aussi, le train de la banlieue qui fait le trajet jusqu’à La Marsa tout en passant par La Goulette.