La Grande Mosquée de Sousse est la principale mosquée de la ville tunisienne de Sousse. Située à l’entrée de la médina, elle est érigée par le souverain aghlabide Aboul Abbas Ier (841-856) en 850-851, soit près de trente ans après la construction du ribat de Sousse. Cette mosquée est emblématique d’une cité devenue quelques années après le règne de Ziadet-Allah Ier (817-838), la seconde ville de l’Ifriqiya et du Sahel. Par la suite, l’édifice est agrandi sous le règne d’Ibrahim II (875-902).

On accède à cet édifice par une petite porte qui donne sur une vaste cour entourée de portiques à arcades qui date du XVIIe siècle.  La mosquée est de plan rectangulaire composée d’une cour à portiques sur laquelle s’ouvre la salle de prière. Deux tours, surmontées d’édicules à coupoles, occupent les angles nord-est et sud-est de la cour ; celle du nord-Est est accessible par un escalier depuis la cour.

La salle de prière, aussi vaste que la cour, est surmontée de deux coupoles à coquilles ; sa toiture est soutenue par des piliers maçonnés et sa niche orientée vers la Mecque (Mihrab) est richement décorée. La salle de prière est composée de treize nefs et six travées, la travée du mihrab ainsi que la nef axiale aux colonnes doublées étant plus larges que les autres et formant un dispositif en T. En plus de sa largeur, la nef axiale est aussi valorisée par deux coupoles, dont l’une devant le mihra.

La mosquée ne possède pas de minaret, ceci est peut-être dû à la présence, toute proche, de la tour de vigie du ribat.

L’originalité de la mosquée réside dans le fait qu’elle est dépourvue de minaret, qui n’était pas un élément essentiel à l’époque.C’est une mosquée d’un style simple et riche, beau et austère à la fois.


Retour à Sousse