Plus originale que la Grande Mosquée, Ce borj, encore appelé Kasbah, situé à Mahdia  est une forteresse qui a été érigée à la fin du XVIesiècle à l’emplacement d’un ancien palais fatimide et est considéré comme l’un des plus beaux spécimens de l’architecture militaire ottomane. Son architecture dépouillée et l’absence de minaret la rendent plus semblable à une forteresse qu’à un bâtiment religieux. Cette imposante tour du XVIsiècle était la tour de garde des Fatimides. Aujourd’hui, chaque vendredi, elle regarde se dérouler le marché traditionnel féminin des soies et des bijoux. Les brodeuses de la ville ou de l’arrière-pays viennent présenter leurs oeuvres chatoyantes. Velours épais, fils d’or, perles fines, tout pour le raffinement du costume.

Fondé sur un plan quadrangulaire et plus tard doté de bastions d’angles, l’édifice est ceint d’une puissante muraille à l’origine percée d’une seule entrée (après sa réaffectation à usage de prison, un autre accès y a été aménagé au XIXe siècle). Cette porte donne accès, par un passage voûté et coudé, à une cour sur laquelle donnent des salles, voûtées elles aussi. A l’angle sud-est de cette cour, un oratoire de construction antérieure qui a été sauvegardé et intégré dans l’édifice. Du chemin de ronde aménagé en terrasse, on a une très belle vue sur l’extrémité du promontoire de Cap Mahdia et, plus près du monument, sur le bassin d’un port antique que certains spécialistes font remonter à l’époque punique.

Si vous étiez à la Grande mosquée, Prendre la route de la mer, vers les ruines des anciens bassins des arsenaux et du palais de l’émir tout prés, s’élève la masse imposante du Borj el Kébir. En montant sur la terrasse on peut admirer une très belle vue qui domine toute la ville.

Ouvert tous les jours, de 9h à 16h entre mi-septembre et mars, de 9h à 18h en avril et de 9h à 19h entre mai et mi-septembre. Entrée 7 DT, droits de photo 1 DT.


Retour à Mahdia