Althiburos, est un site archéologique tunisien  situé au nord-ouest de la Tunise à environ 215 km de Tunis, situé dans le gouvernorat du Kef, plus précisément dans la délégation de Dahmani, au lieu dénommé désormais Medeina. Les ruines d’Althiburos occupèrent une superficie d’environ 170 hectares.

Par sa position stratégique entre deux régions agricoles – la plaine des Zouarine et celle qui domine Thala, protégée naturellement par une série de sept collines et contrôlant le seul passage naturel de Fedj Thameur qu’utilisait l’ancienne route romaine Carthage Théveste, bâtie sur l’anticlinal de Sra Ouertane, située au confluent de deux cours d’eau encaissées qui donnent naissance à l’oued Médeïna, bénéficiant grâce à de nombreuses sources jaillissantes d’une quantité d’eau potable assez considérable et d’excellente qualité évaluée à 150 litres par seconde, située aussi à la proximité des carrières de calcaire grisâtre (moins d’un km au sud de la ville) .

À l’époque romaine, la ville atténua son apogée d’extension urbaine et connu une véritable promotion administrative et sociale. La construction au cours de la moitié du IIe siècle d’un centre urbain (ensemble du forum, capitole, théâtre…) marqua le triomphe de la romanisation. Le trésor public participa largement à son édification. Les magistrats ont aussi de leur coté contribué à l’embellissement de leur ville et à l’érection de monuments. La ville fut érigée par conséquent au rang de municipe romain et connu son apogée entre le IIe et le IVe siècle.

Après un hiatus de deux ou trois siècle après la conquête arabe, l’occupation humaine est à nouveau attestée par l’archéologie durant les III – V / IX – XI siècles autour du capitole, mais aussi à l’intérieur du théâtre. L’abandon de la ville semble avoir lieu après le VIIe / XIIIe siècle.

L’économie de la région est encore fondée sur l’agriculture et l’élevage. Le rendement en céréales peut atteindre 20 à 25 quintaux par hectare. Les cultures maraichères d’hiver comme d’été jouaient un rôle important avec l’arboriculture. L’olivier, le figuier, le grenadier sont autant  d’arbres adaptés à la nature du sol.

Le site archéologique Althiburos  comporte les monuments tel que  : Capitole et forum, Villas romaines, Arc de triomphe, Mausolée, Voie romaine, Tophet-sanctuaire de Baal Hammon-Saturne,Le théâtre romain  ..

Sous l’égide de l’Institut national du patrimoine de Tunisie, des équipes espagnoles et italiennes mènent sur le site des projets de fouilles depuis 2006-2007.Les actions archéologiques menées ont comme objectif le relevé des ruines et la reconstruction du théâtre.